Catégories
L'accouchement

Grossesse : comment perdre les eaux ? 

La rupture de la poche des eaux peut être spontanée ou artificielle dans les dernières semaines de la grossesse. Dans le premier cas, la poche des eaux se rompt suite à l’effet des contractions lorsque le col est dilaté entre 2 et 5 cm. La méthode artificielle consiste quant à elle à percer la poche à l’aide d’une pince fine.  

Tout savoir sur la perte des eaux 

La rupture de la poche des eaux est l’un des signes que l’accouchement et le terme de la grossesse d’une femme enceinte sont proches. Cette perte des eaux peut être soit abondante ou s’effectuer petit à petit. On distingue alors la rupture de la fissure. Comment ne pas confondre le liquide amniotique avec des pertes vaginales ou fuites urinaires ? Ces différents éléments peuvent tous apparaître à la fin de la grossesse. Cependant, le liquide amniotique perdu lors de la rupture de la poche des eaux est à la fois indolore et inodore. Si vous pensez être en train de perdre les eaux, rendez-vous à la maternité car la santé de votre bébé pourrait être mise en danger. En effet, ce dernier pourrait être la cible d’infections. 

Le volume du liquide amniotique représente au total entre 1 et 1,5 litre. L’écoulement peut se produire en continu sur plusieurs heures. En général, la rupture des membranes est liée à l’effet des contractions et peut intervenir à n’importe quel moment lorsqu’elle est spontanée. Cependant, il arrive que le travail tarde à arriver et que la sage-femme prenne la décision de provoquer l’écoulement du liquide amniotique à l’aide d’une pince. Ne vous inquiétez pas, cette action reste indolore, autant pour la maman que pour son bébé. La rupture artificielle libère des prostaglandines et cela favorise la dilatation du col. 

Comment réagir après avoir perdu les eaux ? 

Vous avez perdu le bouchon muqueux et les eaux et ne savez pas quoi faire ? L’accouchement et le travail se préparent. Si la rupture intervient après 34 semaines d’aménorrhée, le travail est sur le point de démarrer. Soit vous avez déjà des contractions et l’accouchement va se faire de manière naturelle. Soit vous n’avez pas de contractions et l’accouchement va être provoqué par les médecins dans les 12 heures qui suivent la perte des eaux pour limiter les risques d’infection. Lorsque la poche des eaux arrive avant 34 semaines d’aménorrhée, l’équipe médicale met tout en œuvre pour retarder l’accouchement à l’aide d’antibiotiques. Vous serez ensuite hospitalisée jusqu’à la naissance de votre bébé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.