Catégories
L'accouchement

Comment déclencher le travail en fin de grossesse ? 

Comment provoquer le travail en fin de grossesse ? Plusieurs options s’offrent à vous: pratiquer une activité physique, faire l’amour, utiliser un ballon d’exercice ou adapter son alimentation en fonction. 

Les méthodes médicales 

Selon les cas, il peut être recommandé de provoquer le travail et le début de l’accouchement de la femme de manière médicale et artificielle. Dans d’autres cas, c’est la césarienne qui est recommandée. Le médecin ou la sage-femme peuvent préconiser le déclenchement du travail en fin de grossesse si elle a dépassé son terme par exemple. C’est aussi le cas si la poche des eaux s’est rompue sans pour autant que les contractions ne commencent. Déclencher le travail revient alors à limiter le risque d’infection pour le bébé qui n’est alors plus protégé par le liquide amniotique. De plus cela peut aussi mettre en danger la santé des femmes. Les méthodes médicales sont diverses et le choix d’opter pour une plutôt que pour l’autre dépend de votre situation. Le décollement des membranes est une première méthode. 

Cette technique vise à intervenir manuellement sur l’ouverture du col afin de séparer la membrane de l’utérus. Cette procédure peut être répétée par le médecin si besoin jusqu’à la naissance. On peut aussi procéder à la rupture artificielle des membranes pour déclencher les contractions. Le gel de prostaglandine est également régulièrement utilisé dans cette optique. Le médicament à l’intérieur du gel permet de diminuer la quantité d’ocytocine nécessaire pour démarrer le travail. On peut également avoir recours à un ballonnet afin de favoriser la dilatation du col. Si les contractions n’arrivent toujours pas, l’ocytocine est administrée par intraveineuse.

Les méthodes naturelles 

Comment déclencher le travail de manière naturelle ? Il est important de rester active à l’approche du terme de votre grossesse. Grâce à la marche, la libération d’ocytocine est stimulée. Ensuite, les relations sexuelles illustrent un autre moyen pour accélérer le début du travail. Encore une fois c’est la production d’ocytocine liée à l’orgasme et/ou la stimulation des seins qui permet de démarrer les contractions plus facilement. L’alimentation peut aussi accélérer les choses. C’est le cas notamment si vous consommez de l’huile d’onagre ou de l’huile de ricin. Cette dernière agit directement sur l’utérus avec les substances qu’elle contient. Ensuite, la consommation de dattes produit un effet similaire à la prise d’ocytocine. L’ananas contient quant à lui de l’enzyme bromélaïne qui favorise le commencement du travail. Enfin, les plats épicés augmentent l’activité utérine et potentiellement le début des contractions. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.